Origine du nom “Limamou” du mahdi Seydina Limamou LAHI (PSL) de Yoff.

Limamou Thiaw fils de Alassane Thiaw et de Coumba Ndoye naquit à Yoff en l’an 1261 de l’hégire (1843), au beau milieu d’un paganisme triomphant qui déployait ses activités sous le regard impuissant d’un islam superficiellement assumé.

Le nom prédestiné que son père lui donna (Limamou = AI imam = le guide) lui vint du marabout Toucouleur Mouhamadou Bâ dit Limamou d’Ouro-Mahdi (village du Fouta, région Nord du Sénégal) (Il s’appelait plus précisément Ahmadou Hamet Bâ. Il est le père de Ahmadou Cheikhou, héros de la guerre sainte, qui mourut au cours de la bataille de Samba Sadio, le 11 Février 1875).

Selon certains témoignages parmi lesquels celui de Cheikh Abdoulaye Sylla, des Lébou, de la Presqu’île du Cap-Vert s’étaient rendus à Ouro-Mahdi, auprès de l’éminent Saint. Celui-ci aurait dit à ces visiteurs parmi lesquels se trouvait le père de Limamou : « le Mahdi attendu descendra parmi vous, son nom est Limamou, donnez ce nom aux garçons qui naîtront dans vos foyers… ». Finalement, sur quatorze garçons qui portèrent ce nom seul Limamou Thiaw vécut jusqu’à l’âge adulte.

Comments

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment